Aller au contenu

Les dysfonctionnements possibles d’une micro-station

La micro-station d’épuration est un système très performant, mais aussi très sensible.

 

Il y 2 causes principales de dysfonctionnement :

Causes dysfonctionnement d'une micro-station

Il y a alors une rupture de l’équilibre entre les entrées et les sorties de matières, qui conduit à l’augmentation du niveau des boues dans la micro-station. 

Il faut alors bien ajuster l’oxygénation et la ventilation de la micro-station en conséquence.  Si l’engorgement persiste, la vidange est alors inévitable.

 

 

En utilisant régulièrement un activateur biologique* EPARCYL Micro-stations, le processus biologique de traitement des eaux usées est stimulé pour favoriser le fonctionnement optimal de la micro-station, et donc une épuration maximale des eaux usées de la maison.

1 sachet pas semaine dans la chasse d’eau des toilettes: l’entretien de votre micro-station, l’esprit tranquille.

L’assainissement non collectif

  • L’assainissement des eaux usées est une obligation légale, chaque habitation doit disposer d’un système d’évacuation des effluents sans polluer l’environnement (nappe aquifère, cours d’eau...). Si l’habitation est située dans une zone avec un réseau de tout à l’égout et une station d’épuration, le raccordement est obligatoire et à la charge du propriétaire. L’assainissement est dit collectif. Dans le cas contraire, la maison doit disposer d’un assainissement autonome individuel.

 

  • Environ 15 millions de français habitent en dehors de zones raccordées à un système d’assainissement collectif, soit environ 25% de la population, avec des taux plus élevés dans les campagnes. L’habitat de ces zones rurales est souvent dispersé et ne permet pas la construction d’une station d’épuration à un coût raisonnable.

 

  • Un assainissement autonome assure la collecte des eaux usées de la maison (cuisine, salle de bain, wc…), leur prétraitement, l’épuration, l’infiltration et le rejet dans la nature d’une eau propre et saine.

 

Fonctionnement micro-station - assainissement non collectif

Le fonctionnement d’une micro-station d’épuration individuelle

Fonctionnement micro-station d'épuration individuelle

  • Une micro-station d'épuration est une solution individuelle de traitement des eaux usées domestiques (douche, toilettes, lavabo, baignoire, WC). Elle fonctionne selon le même principe qu'une station d'épuration urbaine, grâce à un procédé dit à « boue activée " ou à " culture fixée ".
  • Le fonctionnement d’une micro-station est assez simple: les micros organismes présents dans les eaux usées de la maison (bactéries, enzymes) vont jouer le rôle de destructeur de matière organique. Afin que l’eau soit traitée convenablement, elle va traverser 3 phases essentielles : la décantation, le passage dans le bassin de réaction, et la clarification. En général, une micro-station se compose de 3 cuves; chacune de ces 3 phases se déroule donc dans une cuve spécifique. Une fois ces étapes passées, l’eau est assainie.
  • Comme pour une fosse septique, les micro-stations ne peuvent pas recevoir les eaux de pluie, car celles-ci perturberaient leur fonctionnement.
  • Plusieurs marques et plusieurs types de micro-stations d'épurations sont agréées par les SPANC, vous pouvez consulter la liste en cliquant sur le lien suivant : http://www.assainissement-non-collectif.developpement-durable.gouv.fr/dispositifs-de-traitement-agrees-r92.html

 

Avantages de la micro-station : Ce qu’il faut savoir  pour un bon fonctionnement :

Une micro-station d’épuration est un système d’assainissement des eaux usées écologique, dans la mesure où il n'utilise aucun produit chimique pour traiter les eaux usées.

 

Une micro-station occupe peu de place: la surface au sol d'une micro-station est d'environ 5 m2, et ne nécessite pas ou peu d'épandage souterrain (sauf cas particuliers); elles sont donc adaptées aux petits terrains, même avec du dénivelé.

Les bactéries naturellement présentes dans les eaux usées de la maison jouent un rôle essentiel dans la dégradation des matières présentes dans la micro-station. Un apport régulier de " nourriture " est indispensable pour permettre aux bactéries de continuer leur développement et donc le traitement des eaux à l’intérieur de la micro-station. En cas d’absence prolongée, il faut réactiver les bactéries de la micro-station, afin qu'elles puissent reprendre leur processus de digestion et donc de traitement.

 

Pour assurer un bon développement des bactéries dans la micro-station, il est important de les « nourrir » régulièrement et de leur fournir un environnement favorable. C’est pour favoriser leur environnement que l’activateur biologique* EPARCYL Micro-station a été mis au point.